La psychologie

La psychologie est une science qui étudie le fonctionnement neurologique et psychique de l'être humain ainsi que ses comportements (individuels et en groupe), ses croyances, ses idées et sa gestion émotionnelle. De nombreuses études et observations cliniques ont permis d'étayer cette science et continuent au quotidien de la faire évoluer. 

Pour un non initié, il est souvent difficile de s'y retrouver car beaucoup de titres tournent autour de cette discipline (Psychiatre, Thérapeute, Psychopraticien...)

Petit lexique :

- Psychiatre : ​Médecin spécialisé dans les troubles mentaux. Il peut proposer des entretiens diagnostics et des entretiens thérapeutiques. Il est le seul autorisé à produire des ordonnances de médicaments.

Formation : Etude de médecine > Bac +10

- Psychologue : Professionnel de la psychologie, il est spécialisé dans un domaine en fonction de son diplôme (psychologue clinicien et psychopathologue/psychologue du développement/neuropsychologue/psychologue social/psychologue du travail). 

Il peut ensuite compléter sa formation initiale en apprenant d'autres théories (psychanalyse, TCC, analyse systémique, EMDR, etc.) ainsi que d'autres spécialisations (nutrition, psychotraumatologie, parentalité, analyse de pratique, formateur, etc.). 

Le psychologue n'est pas médecin. Il ne délivre pas de médicament, ne fait pas d'arrêt de travail et n'est pas remboursé par la sécurité sociale. Seules certaines mutuelles remboursent tout ou partie de la consultation. 

Formation : Master 2 professionnel (Ancien DESS) > Bac +5 (> + D.U/ certificat complémentaire) ou Diplome de l'Ecole de Psychologues Praticiens Bac + 5. Ce titre est contrôlé par un numéro Adéli (répertoire national d'identification des professionnels de santé) délivré par l’Agence Régionale de Santé (ARS).

- Psychothérapeute 

Un psychothérapeute est un professionnel reconnu comme étant habilité à exercer la psychothérapie. Ce titre, est aussi délivré par l'Agence Régionale de Santé (ARS). L’inscription sur le registre national des psychothérapeutes est obligatoire.

Pour accéder au titre, il faut avoir réalisé  :

  • une formation théorique en psychopathologie clinique d’au moins 400 heures ;

  • un stage pratique d’une durée d’au moins de 5 mois dans des services agréés.

La psychothérapie est une méthode de soin des souffrances psychiques, des troubles psychologiques et psychiatriques qui s'appuie sur des courants théoriques variés (psychanalyse, TCC, analyse systémique, humaniste, EMDR, gestalte thérapie, etc.)

Toutes les autres appellations (thérapeute, psychopraticien, praticien...) ne sont pas des titres reconnus par l'ARS. Ces formations ne sont donc pas contrôlées.

Au delà de cela, la psychologie est avant tout une science qui continue d'évoluer grâce aux différents domaines de recherche, et notamment : 

La psychologie du développement : recherche sur l’évolution des processus mentaux et comportementaux du début à la fin de la vie. 
La psychologie cognitive : recherche sur les fonctions cognitives : mémoire, raisonnement, apprentissage, catégorisation, émotion et action. 
La neuropsychologie : recherche sur les manifestations mentales et comportementales liées aux dysfonctionnements ou lésions cérébraux. 
La psychologie clinique et la psychopathologie : recherche sur les troubles mentaux, la santé et les conséquences globales des maladies somatiques. 
La psychologie sociale : recherche sur les interactions et représentations sociales. 
La psychologie du travail : recherche sur les relations de l’homme avec son environnement physique et social du travail

Pourquoi voir un psychologue

- quand vous repérez que vos comportements tournent en boucle (impression de faire toujours les mêmes choix, les mêmes erreurs)

- quand vous n'arrivez pas à atteindre vos objectifs, que vous vous sentez bloqué/ que vous n'arrivez pas à faire de choix.

- pour vous aider à mieux connaitre votre mode de fonctionnement, vos compétences, vos ressources

- quand vous avez du mal à vous faire confiance et/ou à avoir une image positive de vous même

- pour mieux gérer des comportements addictifs

- pour vous aider à gérer vos symptômes (psychosomatiques, phobie, angoisse, trouble du sommeil, trouble de l'appétit, hyper-irritabilité, hypersensibilité).

- pour diagnostiquer d'éventuels troubles troubles psychiques et psychiatriques (en complémentarité avec un psychiatre) et vous aider à mieux les gérer.

- pour vous aider à intégrer des expériences douloureuses (deuil, séparation, psychotraumatismes).

- pour vous aider à améliorer la communication avec vos proches et sur votre lieu de travail.

 

Mission du psychologue

- Observer et poser un diagnostic (en individuel ou en groupe).

- Conduire une psychothérapie > proposer un cadre de soin qui vise une amélioration de l'état du patient

- Prévention des risques psychosociaux dans la cadre professionnel soit en formant le patient soit en proposant des formations au sein des entreprises

- Analyse des pratiques > supervision de professionnels de santé

- Animation de groupe/atelier thérapeutique

Objectif spécifique > contribuer à la modification des comportements individuels et collectifs. 

Bien choisir son psy

- bienveillance et humilité : un psy n'est pas tout puissant et ne sait pas tout sur tout !

- non-jugement et espoir dans la capacité au changement.

- respect de la liberté de choix et de penser du patient : un psy ne doit pas vous dire ce que vous devez faire ni vous amenez sur un chemin que vous n'avez pas décidé.

- respect de la personne dans sa globalité.

- respect de la complémentarité des pratiques.

> le plus important : que vous vous sentiez en confiance, écouté et que vous sentiez que vos séances vous permettent d'évoluer

Quelques courants théoriques

- La psychanalyse fondée sur des concepts abstraits, la psychanalyse est une approche sur la souffrance humaine et la manière dont la structure psychologique gère la souffrance. Elle a pour but de faire revenir au niveau conscient les conflits et traumatismes enfouis dans l’inconscient à l’origine de troubles psychiques actuels. Cette méthode de psychothérapie considère que les expériences de l’enfance, mêmes très précoces peuvent expliquer certaines souffrances.

- Les TCC (Thérapies Cognitivo-Comportementales) : Une TCC est une thérapie brève, validée scientifiquement qui porte sur les interactions entre pensées, émotions et comportements. Ces thérapies se concentrent sur les problèmes actuels de la personne, tout en prenant en compte leurs causes historiques. Elles aident à progressivement dépasser les symptômes invalidants et visent à renforcer les comportements adaptés. 

- L'analyse systémique intègre toutes les dimensions qui compose l’être humain et son environnement. On fait évoluer une dynamique de groupe et non un individu en particulier. 

- L'analyse transactionnelle est une théorie fondée par Eric Berne, psychiatre américain dans les années 70. C'est une méthode de thérapie qui approfondit les problématiques à partir des relations sociales. Une théorie très accessible, car le thérapeute partage les concepts et réalise un contrat avec son patient. A partir du système de valeurs du courant humaniste, l'Analyse Transactionnelle est une théorie positive, qui amène à l'autonomie et la confiance en soi du patient.

- Le psychodrame est une méthode de psychothérapie, de travail sur soi et de changement.

Cette méthode a été inventée par J.L.Moreno, et approfondie par ses successeurs, en particulier Anne Ancelin Schutzenberger. Le psychodrame permet l’extériorisation de la vie intérieure et de ses divers éléments. 

Une personne, avec l’aide d’un petit groupe va mettre en scène des aspects de sa vie intérieure, présente ou passée (situation difficile du présent, conflit interne, situation du passé…) : elle va les jouer, à la manière d’un jeu théâtral , les représenter, et ainsi se donner les moyens d’un changement.

- l'EMDR : thérapie prouvée scientifiquement de stimulation neuropsychologique bi-alternée (via le mouvement oculaire, le taping ou la stimulation auditive). Cette thérapie permet de retraiter des vécus traumatiques non digérés à l’origine de divers symptômes, parfois très invalidants. On peut ainsi soigner des séquelles post-traumatiques même de nombreuses années après.

La psychologie clinique et psychopathologie

La psychologie clinique se base sur l'observation et l'analyse approfondie des cas individuels, qui a pour but de reconnaître des structures de personnalité, de poser des diagnostics cliniques et de proposer un protocole de soin ou des consultations thérapeutiques.

La psychopathologie est consacrée à la description et à la classification des troubles mentaux, de même qu'à l'étude de leurs effets sur la structure et le fonctionnement mentaux, de leurs manifestations et de leur évolution.

Formation : Master 2 professionnel de psychologie clinique et psychopathologie (sur concours pour le passage en master 2) + formation pratique en hôpital psychiatrique et dans des services embauchant des psychologues

Le psychologue clinicien peut exercer dans différents domaines:

- en hôpital psychiatrique, CMP, Cattp, Epad...

- en hôpital

- en pratique libéral

et dans tout autre domaine nécessitant un psychologue (entreprise, école, crèche, maison de retraite, collectivité, armée/ police/ gendarmerie.)

La psychologie du développement

La psychologie du développement est l’étude des changements dans le fonctionnement psychologique d’un point de vue cognitif, affectif et social de l’individu au cours de sa vie. 

Son objet est de comprendre d’une part, comment l’humain se développe et d’autre part, pourquoi il se développe.

La psychologie du développement est liée à de nombreux autres champs de la psychologie pour les concepts qu’elle emprunte, les thèmes dont elle traite et les méthodes qu’elle utilise (psychologie clinique, psychologie cognitive, neurosciences, psychomotricité…).

 

Formation : Master 2 professionnel de psychologie du développement 

La psychologie pour les couples et les familles

La Thérapie Familiale d’orientation systémique

La thérapie familiale s’intéresse aux problèmes que présentent des personnes dans le cadre de leurs relations, avec les personnes significatives de leur entourage, et de leurs réseaux sociaux. Il s’agit d’une approche psychothérapeutique reconnue qui vise principalement le système familial.

La perspective systémique, qui sous-tend la pratique de la plupart des thérapeutes familiaux, consiste en une approche globale du problème vécu par un membre de la famille, (qu’il s’agisse d’un enfant ou d’un parent), considérant que la difficulté qu’il présente est le révélateur d’une souffrance de l’ensemble de l’environnement dont il fait partie intégrante.

L’objectif de la thérapie est de comprendre dans quel contexte familial le trouble est survenu, et pourquoi il se maintient.

Selon l'approche systémique, la souffrance psychique de tout individu est une résultante des relations dysfonctionnelles qu’il peut entretenir avec son entourage, et plus particulièrement sa famille. Certains moments critiques comme une naissance, un mariage, un divorce ou un décès peuvent rendre d'autant plus vulnérable ce système. Considérer ces éléments nous permet d’avoir un regard non pathologisant sur la souffrance et non focalisé sur un individu en particulier.

 

La thérapie familiale permet :

  • De favoriser les échanges entre les membres d’une famille

  • De remobiliser les ressources nécessaires à la résolution des difficultés 

  • Une évolution vers un fonctionnement de l’ensemble qui soit différent

  • De prendre en compte l’évolution individuelle de chacun

  • De dépasser une situation de crise

La thérapie familiale peut être particulièrement efficace pour une famille dans les situations suivantes:

  • Problèmes émotionnels et comportementaux chez l’enfant et l’adolescent

  • Problèmes psychosomatiques

  • Maladie mentale ou physique chronique chez un membre de la famille

  • Lors de conflits entre plusieurs membres de la famille

  • Conduites addictives

  • Problèmes de couple, divorce et séparation

  • Famille d’accueil, adoption et problèmes qui y sont liés

  • Problèmes dans le cycle familial et dans les étapes de transition (naissance d’un enfant, adolescence…)

  • Problèmes scolaires

  • Expériences traumatiques, deuil, tentative de suicide

  • Troubles du comportement alimentaire

Formation :

La psychologie positive

Il existe de nombreuses définitions de la psychologie positive, mais celle que je préfère est la suivante :

 

"La Psychologie Positive est l'étude scientifique de l'épanouissement humain, et une approche appliquée au fonctionnement optimal. » Elle a également été définie comme « l'étude des forces et des vertus qui permettent aux individus, aux communautés et aux organisations de s'épanouir". (Gable &Haidt, 2005, Sheldon & King, 2001)

 

C'est une façon d'encourager les gens à identifier et à utiliser leurs forces individuelles pour en tirer le meilleur parti, à trouver un sens et un contentement durable dans leur vie, à être résilient face aux défis et à développer leur banque de ressources personnelles pour trouver le succès - quel qu’il soit pour chacun.

 

La psychologie positive vise à faire ressortir le meilleur des gens, à les inspirer à agir sur leur potentiel par la science du bien-être et par des évaluations et des interventions fondées sur la recherche afin d'apporter une plus grande satisfaction et un plus grand épanouissement dans la vie. En identifiant les forces et les vertus des individus et en les promouvant par une approche scientifiquement validée, je suis là pour vous aider à vivre une vie agréable, pleine de sens et engagée. 

 

Des études montrent que la thérapie de psychologie positive :

- A un impact significatif sur la satisfaction globale de la vie d'une personne

- Est une approche efficace pour l'atteinte des objectifs et le développement personnel

- Aide les patients à devenir plus efficaces, en leur apprenant à se fixer des objectifs concrets et mesurables et à les décomposer en petits pas

- Est une stratégie efficace pour aider les patients à identifier et à prendre des mesures pour créer des changements dans leur vie

- Pose des questions stimulantes qui encouragent le patient à chercher de nouvelles solutions.

Formation : Master de psychologie positive

Le thérapeute en psychologie positive n'est pas un psychologue, s'il n'a pas de diplôme de master 2 professionnel en psychologie

 
 
 
 
 
 

Centre Therapsy - 11/17 rue des Tilleuls - 78960 Voisins le BRETONNEUX